vendredi 14 avril 2017

mais où va donc tout mon fric? - partie 1


J'ai honte de le dire, j'ai trente ans et je n'ai jamais fait un budget en bonne et due forme. Oui j'ai déjà inscrit sur un post-it mes dépenses mensuelles, la date de mes comptes et fait un calcul sommaire de mes rentrées d'argent et ce que je dois payer mais ça s'est pas mal arrêté là.

J'en ai parlé dans un billet précédent (ici) : le portrait de ma situation financière n'est pas glorieux même si je gagne un salaire très correct et que je travaille à temps plein. Pourtant, chaque jour de paie est un bar open dans mon compte en banque pour tous les comptes fixes à payer et je vis avec le reste. En fait, je peux dire sans grande fierté que je dépense le reste.

Mais où va donc tout mon fric?

Pour avoir réponse à cette mystérieuse question, j'ai eu l'idée de dresser la liste des autres dépenses que je fais dans le mois. Par autres dépenses, j'entends tout ce que je peux modifier à la hausse ou à la baisse dans mon budget mensuel, c'est-à-dire les coûts liés à l'épicerie, l'essence, les loisirs, le resto, les produits de beauté et de santé, les vêtements et les petits à-côtés. Les autres frais fixes (paiement de voiture, assurances, électricité, cellulaire, etc.) ne sont pas considérés dans cet exercice puisque je ne peux pas, disons pour le moment, les modifier.

Pour ce mois test, je me suis donné un budget qui me semble assez réaliste dans mon cas, soit :

- Épicerie : 200$ (nous nous séparons l'épicerie en deux donc un budget global de 400$)
- Essence : 100$ (j'ai une petite voiture économique et je fais relativement peu de distance)
- Santé : 20$ (vitamines, aspirines etc.)
- Beauté : 75$ (produits de soins, routine beauté)
- Vêtements : 50$ (ou accessoires)
- Loisirs : 50$ (activités diverses)
- Resto : 30$ (limiter les restos au maximum)
- Autres : 20$ (petits trucs imprévus)

Le tout, pour un total de 545 $. J'ai déjà commencé à comptabiliser chaque dépense dans mon tableau excel et à la fin du mois je vais calculer si, pour chaque catégorie, je respecte ou dépasse le montant initial que j'avais prévu. D'emblée, je soupçonne déjà que les catégories Resto, Loisirs et Vêtements seront mes faiblesses, rien d'étonnant pour la dépensière que je suis.

A priori, ça semble plutôt élevé comme budget pour les autres dépenses mais je suis pas mal certaine que je claque beaucoup plus d'argent que ça chaque mois. J'ai besoin de quelque chose? Pas de problème, je cours me l'acheter! Je dépense parce que je suis heureuse, triste, fâchée ou stressée : ça couvre une bonne gamme de mes humeurs ça, dans un mois. Sans oublier les moments où j'ai besoin d'un nouveau chandail pour une sortie et que l'arrivée du printemps rime avec un nouveau manteau. Je n'en peux plus de ce mode de consommation irresponsable dans lequel j'achète sans trop réfléchir, sans convoiter réellement quelque chose. Il est temps que je change.

Donc la suite, fin avril!

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire