mercredi 19 avril 2017

deux ans


Ça fait deux ans que cette photo a été prise, déjà deux ans aujourd'hui que Thanh est dans ma vie. On a l'air de jeunes fous là-dessus et heureusement on l'est encore, c'est un compagnon de vie, un ami, un amoureux fabuleux. Je suis incroyablement choyée de partager mon existence avec lui à tous les jours et de voir que pleins de beaux et excitants projets nous attendent.

Love you, Le! ♥

lundi 17 avril 2017

weekend de pâques


Nous avons fait notre sac samedi dernier comme si l'on partait une semaine. En fait, on s'est absentés moins de 48 heures mais c'est toujours pareil. Une visite éclair à la campagne ça fait toujours du bien à l'esprit : c'est ce qui me manque le plus depuis que je suis en ville. La plupart du temps je n'y pense pas trop mais quand je retourne chez mes parents je réalise à chaque fois à quel point cet espace vert, cette tranquillité et cette nature me manquent.


Donc samedi cette petite bête nous a accueillis comme si nous étions les invités les plus attendus de la terre. Et le lendemain main, on est allés prendre une longue marche dans les champs juste lui et moi. Les herbes écrasées par le poids de la neige faisaient comme un tapis doré où il aurait fait bon s’asseoir si le soleil s'était montré. Les oiseaux donnaient un concert et volaient à toute allure parfois très près de nous, c'était génial.


Le weekend a été parsemé de petits chocolats fins, de projets pour cet été, d'un repas de cabane à sucre à l'intérieur, d'une chasse aux oeufs tombée à l'eau à cause de la pluie mais remplacée par des jeux de cartes mouvementés, de discussion déco arrosées d'un peu trop de café. Les deux soeurs se sont endormies sur leur chum respectif qui parlaient de hockey, mon beau-père ronflait sur le divan. Un weekend qui est passé trop vite mais qui a fait un bien fou.

vendredi 14 avril 2017

mais où va donc tout mon fric? - partie 1


J'ai honte de le dire, j'ai trente ans et je n'ai jamais fait un budget en bonne et due forme. Oui j'ai déjà inscrit sur un post-it mes dépenses mensuelles, la date de mes comptes et fait un calcul sommaire de mes rentrées d'argent et ce que je dois payer mais ça s'est pas mal arrêté là.

J'en ai parlé dans un billet précédent (ici) : le portrait de ma situation financière n'est pas glorieux même si je gagne un salaire très correct et que je travaille à temps plein. Pourtant, chaque jour de paie est un bar open dans mon compte en banque pour tous les comptes fixes à payer et je vis avec le reste. En fait, je peux dire sans grande fierté que je dépense le reste.

Mais où va donc tout mon fric?

Pour avoir réponse à cette mystérieuse question, j'ai eu l'idée de dresser la liste des autres dépenses que je fais dans le mois. Par autres dépenses, j'entends tout ce que je peux modifier à la hausse ou à la baisse dans mon budget mensuel, c'est-à-dire les coûts liés à l'épicerie, l'essence, les loisirs, le resto, les produits de beauté et de santé, les vêtements et les petits à-côtés. Les autres frais fixes (paiement de voiture, assurances, électricité, cellulaire, etc.) ne sont pas considérés dans cet exercice puisque je ne peux pas, disons pour le moment, les modifier.

Pour ce mois test, je me suis donné un budget qui me semble assez réaliste dans mon cas, soit :

- Épicerie : 200$ (nous nous séparons l'épicerie en deux donc un budget global de 400$)
- Essence : 100$ (j'ai une petite voiture économique et je fais relativement peu de distance)
- Santé : 20$ (vitamines, aspirines etc.)
- Beauté : 75$ (produits de soins, routine beauté)
- Vêtements : 50$ (ou accessoires)
- Loisirs : 50$ (activités diverses)
- Resto : 30$ (limiter les restos au maximum)
- Autres : 20$ (petits trucs imprévus)

Le tout, pour un total de 545 $. J'ai déjà commencé à comptabiliser chaque dépense dans mon tableau excel et à la fin du mois je vais calculer si, pour chaque catégorie, je respecte ou dépasse le montant initial que j'avais prévu. D'emblée, je soupçonne déjà que les catégories Resto, Loisirs et Vêtements seront mes faiblesses, rien d'étonnant pour la dépensière que je suis.

A priori, ça semble plutôt élevé comme budget pour les autres dépenses mais je suis pas mal certaine que je claque beaucoup plus d'argent que ça chaque mois. J'ai besoin de quelque chose? Pas de problème, je cours me l'acheter! Je dépense parce que je suis heureuse, triste, fâchée ou stressée : ça couvre une bonne gamme de mes humeurs ça, dans un mois. Sans oublier les moments où j'ai besoin d'un nouveau chandail pour une sortie et que l'arrivée du printemps rime avec un nouveau manteau. Je n'en peux plus de ce mode de consommation irresponsable dans lequel j'achète sans trop réfléchir, sans convoiter réellement quelque chose. Il est temps que je change.

Donc la suite, fin avril!

mercredi 12 avril 2017

ma longue carrière de dépensière


Un secret de mon existence : je suis dépensière et je n'ai jamais vraiment tenu de budget de ma vie. Probablement le pire mix ever, financièrement parlant.

Je viens d'avoir trente ans, j'ai des projets pleins la tête mais no money.

No money, no candy qu'ils disent.

Trop longtemps je me suis mise la tête dans le sable doux et chaud du déni face à mes finances personnelles. J'ai trente ans, un bac, un travail à temps plein mais je vis malgré tout d'une paie à l'autre.

En discutant avec plusieurs personnes autour de moi je me rends compte que c'est le cas de bien des gens, d'attendre la prochaine paie pour "vivre". C'est le cas de notre génération, apparemment. Au début je me disais "ok tu es dans la norme, tu est endettée mais tu as un emploi donc tu travailles pour payer tes dettes". Logique. C'est visiblement "commun" d'accumuler les dettes à trente ans : dettes d'études, prêt automobile, cartes de crédit... la vie quoi!

Sauf que là, je n'en peux plus. Je n'en peux plus de ce poids qui me pèse sur les épaules en permanence et qui m'empêche d'apprécier pleinement ma vie et tous les beaux projets que je me réserve. Je suis travaillante et déterminée mais prise dans un engrenage qui me rend MALHEUREUSE, principalement à cause de mon mode de vie de dépensière qui, je le croyais, était sensé me rendre HEUREUSE. Au lieu de m'apporter de la joie, mes dépenses futiles ne font que m'enfoncer davantage dans le négatif de mon compte en banque.

Pour me sortir de cette situation, une seule solution s'impose : je dois prendre le contrôle de mes finances personnelles. Juste le mot "finance" me donne des frissons. Je déteste parler d'argent : je suis une vraie newbie dans ce domaine qui ne m'a jamais intéressée. Mais je vais essayer, au fil de mes démarches, de rendre le tout positif, d'en apprendre le plus possible et de faire des choix réfléchis.

Pour débuter, j'ai pensé à un plan de match qui évoluera probablement mais dont les étapes seront, à court terme :

- faire un suivi de mes dépenses mensuelles pour 1) éviter les dépenses inutiles et 2) économiser;
- utiliser ces économies pour régler mes dettes liées à ma carte de crédit le plus rapidement possible;
- mettre un peu d'argent de côté à chaque paie dans un compte en cas d'imprévus.

Éventuellement, j'aimerais atteindre ces objectifs dans le long terme :

- me libérer définitivement de mon stress financier;
- pour la première fois dans ma vie, économiser réellement;
- vivre en dépensant moins tout en étant plus heureuse.

J'ai mentionné, au début de l'année, que mon blog serait peut-être le tremplin pour quelques changements dans ma vie en 2017. Écrire me fait du bien et l'idée d'avoir un blog qui fera office de journal sera, je l'espère, très stimulant pour ce projet. Je risque donc de partager régulièrement mes avancements et mon cheminement ici.

C'est à suivre!


mercredi 8 février 2017

2 ans!


Ma petite filleule Eva a eu deux ans il y a un peu plus d'une semaine. Deux ans déjà que cette petite personne craquante et intelligente est dans nos vies. Nous avons célébré cette journée spéciale avec tous nos amis (et certains de ses petits copains), un brunch de roi avec deux sortes de quiche et au moins trois refill de café par personne. Elle a même reçu en cadeau un petit tablier et le chapeau de chef le plus cool du monde, le tout fait à la main. Je suis un peu jalouse.

C'est plaisant car chaque événement de nos vies respectives devient une occasion de passer du temps tout le monde ensemble.

vendredi 20 janvier 2017

j'aime j'aime j'aime



Voici mes chouchous de janvier - et de la fin de l'année 2016. La liste comprend quelques trucs que j'ai reçus en cadeau et/ou que je me suis offerts à moi de moi!

UN SOIN : C'est le trio shampoing/revitalisant/masque hydratants de VERB qui est venu à bout d'un épisode de sécheresse INTENSE de mon cuir chevelu et de mes cheveux. J'ai reçu des échantillons de ces produits lors d'une commande Sephora et, au bord du désespoir, je me suis dit pourquoi pas. Ça a fonctionné : après deux lavages à peine je voyais déjà une amélioration. J'ai ensuite commandé le kit complet et depuis mes cheveux sont doux, brillants et délicatement parfumés après le lavage. (♥ Sans parabènes et non-testé sur les animaux)

UN BIJOU : Que dire de plus que j'aime, j'aime, j'aime les bijoux de Mejuri. Or véritable, vermeil (argent plaqué or) ou argent sterling 925, une collection superbe, originale, épurée et de qualité. Et cette bague chaînette... oh please!

À BOIRE : C'est peut-être tout naturel pour la Québécoise que je suis mais je ne peux plus m'en passer. J'ai été estomaquée de trouver ce produit en vente dans les épiceries (au rayon du sirop d'érable) comme ça, à l'année. Nostalgie d'enfance oblige, j'ai retrouvé le petit goût légèrement sucré de cette eau que l'on buvait à même la chaudière. En plus, elle est vraiment désaltérante et pleine de bons trucs.

UNE PLANTE : La plante qui prie (Maranta Leuconeura Kerchoveana) ajoute une généreuse touche de vert dans n'importe quel décor. Elle a besoin de peu de soins sinon que la demoiselle aime bien que l'on vaporise son feuillage d'eau de temps en temps.

POUR LES OREILLES : L'album Currents de Tame Impala. En boucle, tout simplement.

AUX PIEDS : Une nouvelle paire de Saucony pour le gym. Sans contredit les chaussures de course dans lesquelles je suis le plus confortable.

AU POIGNET : Ma nouvelle montre The Fifth, cadeau de Noël de mon copain qui a fait des pieds et des mains pour me la procurer sur leur site (ils ne mettent en vente les montres qu'à tous les 5 du mois, d'où le nom). Elle surprend car elle est entièrement noire et ultra mince : je l'adore et je la porte à tous les jours.

DANS MA TASSE : Si ce n'est pas du café, c'est du thé. Enfin avec cette variété de Pu'erh au Café de David's tea, c'est un peu les deux en même temps. Un thé assez relevé avec des arômes de vanille et de véritables grains de café, bref mon préféré pour la saison froide.

UNE SÉRIE : Certaines choses nous marquent à jamais et vont, toute notre vie, demeurer dans nos favoris of all time. Pour moi, c'est David Suchet interprétant Hercule Poirot en 13 saisons. J'ai vu chaque épisode au moins 10 fois sauf le tout dernier de la dernière saison : je ne suis pas encore prête.

mardi 17 janvier 2017

weekend



Les weekends passent définitivement trop vite. Vendredi soir nous avons eu un festin libanais chez des amis qui s'est, comme tout festin digne de ce nom, terminé très tard. Le lever du samedi était assez pénible et c'est de peine et de misère que je me suis traînée au travail.

Samedi soir j'ai été prise d'une soudaine envie de ménage et de rangement de l'appartement. Mon copain étant en weekend "de gars", c'était parfait. Musique dans le tapis, j'ai rayé plusieurs choses de ma to-do list.

Donc rien de très épatant, fou et encore moins mouvementé ne s'est passé ce weekend. Cependant, ça fait du bien parfois de ne rien faire en particulier, juste de se laisser aller à nos envies du moment. Et tant mieux quand ces envies soudaines incluent des tâches ménagères - ça arrive trop peu souvent!